• Ce morceau de béton s'offre aux milliers d'automobilistes qui file plus bas sur l'axe entre Martigues et Marseille. A présent incluse dans un vaste domaine privée, cet abris aux allures de bunker fut longtemps l'abri idéal pour le marginal de passage.

    CABANON BUNKER EN SURPLOMB DES VOIES AUTOROUTIERES PENNES MIRABEAU

    CABANON BUNKER EN SURPLOMB DES VOIES AUTOROUTIERES PENNES MIRABEAU

    CABANON BUNKER EN SURPLOMB DES VOIES AUTOROUTIERES PENNES MIRABEAU


    votre commentaire
  • Tel une petite colonie, ces restes furent une tentative d'habitation en bordure immédiate du Rhône. Là où les flots peuvent surgir à tout moment, les hommes ont finit par déserter les lieux. Perdu au bout d'un chemin qui tend à disparaitre dans le sol, la citerne d'eau douce est comme le signal de l'arrivée. Si les quelques ouvriers installés sur place jusqu'au milieu des années 1980 avaient tenté quelques décorations, tous leurs efforts sont à présents souillés, humides jusqu'au plus profond par les embruns du Rhône.

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

    STATION DE POMPAGE ILET DESERTE ENTRE CAMARGUE ET RHÔNE

     


    votre commentaire
  • En bord de route national, le Mas Neuf n'offre plus qu'une carcasse enronçée de si de là.

    LE MAS NEUF RUINE VERS LAVALDUC

    LE MAS NEUF RUINE VERS LAVALDUC

    LE MAS NEUF RUINE VERS LAVALDUC

    LE MAS NEUF RUINE VERS LAVALDUC

    LE MAS NEUF RUINE VERS LAVALDUC

    LE MAS NEUF RUINE VERS LAVALDUC


    votre commentaire
  • Ce modeste ensemble de deux battisses offre le parfait exemple d'isolement si caractéristique en Camargue. Coincée entre un canal de navigation et un étang aux contours fluctuants, le petit mas est balayé par les vents même si les murs de parpaing posé par le Parc de Camargue protège les intérieurs. Du reste, plombé par son béton, le charme du lieu reste à redécouvrir.

     

     

    MAS MUREE BORD DE CAMARGUE, LE LANDRE

    MAS MUREE BORD DE CAMARGUE, LE LANDRE

    MAS MUREE BORD DE CAMARGUE, LE LANDRE

    MAS MUREE BORD DE CAMARGUE, LE LANDRE

    MAS MUREE BORD DE CAMARGUE, LE LANDRE


    votre commentaire
  • Sortie des Malouesses. La Route de Luynes semble organisée comparée au domaine. Ce contraste est fragile dans la mesure où le dit-domaine est le site retenu pour l'édification d'un pôle de santé, en l'occurence, la réunion des trois cliniques aixoises bien connues. Loin d'être au coeur du Montaiguet : la "super-clinique" serait plutôt à positionner au "début du quartier du Pont de l'Arc".

    Relevé foncier de la propriété des Malouesses en 2007

    Pour parfaire de connaître le Domaine des Malouesses il convient de signaler, non loin de la demeure principale, la présence d'une grotte artificielle construite comme décor et finalement devenue demeure d'infortune... Plus loin encore mais dans la droite ligne de l'entrée principale une petite ruine évoque la dépendance d'un gardien présent à l'époque de la famille S. Les Bancaù qui s'élèvent vers le moto-cross ont souferts d'un puissant incendie qui a marqué les esprits il y a quelques années... Les murs, les bancaù croulent et rares sont les pans restés entiers. A un certain endroit on trouve une cavité qui semble ne rien être. De rien, un long tunnel s'enfonce sous la coline, la hauteur va croissante et le tout est littéralement taillé dans la roche. Les marques des outils utilisés à la construction du site tapissent le haut du tunnel. En bas, un dispositif fait de terre cuite devait assurer un apport en eau.

    Des tuiles stockées là diffusent au contact une poussière que l'on devine centenaire. La progression est aisée mais reste dangeureuse et opressante et celà en lien avec l'etroitesse du tunnel. Au bout de sept minutes le boyau vient à s'élargir et il y a comme une salle....


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique