• Sur une hauteur de Meyreuil, au bord d'une petite route, un frigo a été aménagé en bibliothèque libre.

    Initiative dans les hauteur : Le frigo-bibliothèque

    Initiative dans les hauteur : Le frigo-bibliothèque

    Initiative dans les hauteur : Le frigo-bibliothèque


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Si chacun se mobilise et que d'autres tiennent promesse peut être jouirons nous bientôt du revenu universel. Dans un premier temps il est nécessaire de rappeler l'importance du qualificatif universel qui fait toute la force du dispositif.

    Par là il s'agirait de distribuer à toutes les personnes majeurs et sans limitation de ressource, une somme évaluée à environ 700 euros par mois. De la sorte la plupart des prestations sociales comme le RSA seraient remplacées par cette somme à l'exception des allocations familiales ou encore des revenus liés aux allocations chômages.

    Ce système permet de marquer de façon notable l'écart de salaire entre personnes actives et inactives. Pour la première catégorie, le niveau de vie est immédiatement relevé mais conduit aussi à devenir redevable du point de vu de l'impôt - le bénéfice reste important. Pour les personnes inactives, il s'agit de garantir le revenu et ainsi d'alléger les procédures d'accès à ce capital. En somme, ceux qui seraient "volontaires" pour demeurer inactifs le pourraient tandis que les "non volontaires" seraient aidés pour un retour vers l'emploi. Les travailleurs précaires effectuant très peu d'heure seraient concerné dès la première heure travaillée.

    Si le financement de cette mesure nécessite des moyens colossaux, une partie de la somme investie serait récupérée par l'Etat via le pouvoir d'achat - par la TVA - et via le Trésor public par l'impôt sur le revenu. Le solde doit permettre d'induire une dynamique considérable notamment en terme de mobilité sociale et de création d'entreprises et bien entendu de baisse sensible du chômage.

    Il est remarquable de noter le transfert depuis la cagnotte du SMIC jusqu'aux fonds destinés au revenu universel. De la sorte, l'Etat induit une forme d'aide hybride toute à la fois bénéfique pour l'employé et pour l'employeur. Il est fort probable que ce système serait assorti à la réduction voir à la suppression des aides directement versées aux entreprises sous la forme d'exonération.

     

    Les enfants aussi pour des parents libérés et entreprenants

     

    Une autre piste très intéressante doit à mon avis être proposée pour compléter utilement le dispositif. Il s'agirait d'étendre pour tous les enfants le revenu universel. Dès la naissance d'un enfant français, la somme mensuel correspondante au revenu universel, serait virée sur un compte disponible au seul 18 ans de l'enfant. Ainsi, l'Etat pourrait "épargner durant 18 ans ces sommes en en conservant les intérêts. Cette mesure viserait à miser sur la jeunesse et à prévoir pour elle de quoi s'établir, entreprendre dès la majorité acquise.

    En plus de concrétiser une certaine égalité des chances, le revenu universel dès la naissance devrait stimuler la courbe de natalité et par là entrainer toujours plus d'épargne à terme de 18 ans. D'une certaine façon, la somme engagée au départ est par la suite toujours la même dans la mesure où les naissances sont en augmentation.

    Osons être heureux


    votre commentaire
  • Alors que certains luttent pour la rénovation d'un clocher, fédèrent autour de l'extension d'un parc, militent pour de nouveaux parkings, d'autres font société autour d'une route. Véritable élément urbain, la route n'en est pas moins matériel social avec cette propension à rassembler ceux qui en sont les plus proches.

     

    Pour eux, les débats s'organisent souvent autour des mots trafic, asphalte ou encore doublement. La RD60a qui relie les arrières de Plan de Campagne au village des Pennes Mirabeau n'échappe pas à ce contexte. Là-bas ont est à Cabriès mais tellement plus près du monstre commercial Plan de Campagne. Une frange de forêt épaisse, au relief tourmenté sépare la RD tout au long des centaines d'enseignes installées en contre-bas dans la zone commerciale.

     

    La fréquentation de plus en plus forte de l'axe routier inquiète la quarantaine de riverains. Ici ont craint un doublement de la chaussée, plus loin on peste contre la possible transformation d'une voie forestière en passage vers le Plan de Campagne.

     

    Cette ébullition routière permanente avec ses accidents, ses pannes ressort comme un élément de base du quartier aussi toxique que bénéfique. La centaines d'habitants disséminés dans une quarantaine d'habitations est peu visible. Il s'agit de petits hameaux, souvent familiaux, établis aux portes du massif forestier. Quelques maisons de gardiens notamment asservies au complexe de la Société Marseillaise de Course complètent la population.

     

    Implanté en bordure de la départementale sur plus de 800 hectares, le site équestre affiche un superbe anneau de course visible depuis la route. Plus loin un dépôt de caravanes assure l'hivernage de ses véhicules. La ferme de l'Arbois qui fut édifiée en 1937, poursuit le paysage : un endroit totalement abandonné mais sous bonne garde.

     

    Très vaste, cette propriété qui s'étend depuis la Gare Aix TGV fut asservie en qualité de camp de prisonnier par l'Armée américaine à partir de 1944 - voir notre article (ici). Jouxtant la voie TGV, cette immense domaine reste la propriété de la famille Gianotti qui l'a mise en domaine. Actuellement le site est en partie concédé à une société de chasse.

     

    De l'autre côté de la route, une propriété discrète fait la une de l'actualité du quartier. La société EPC propriétaire du site depuis 1920, construit un nouveau bâtiment sobrement dénommé "E" : c'est le quatrième édifice après les A,B,C et D.

     

    Très bien protégés, les 5 "bâtiments lettres" sont posés sur les 20 hectares du site à bonne distance. Il s'agit d'éviter la propagation en cas d'explosion. Cette société qui fut d'abord représentée sous le terme Nitro Bickford - elle même issue de la fusion des sociétés Nitro-Chimie et Davey Bickford - est en effet spécialisée dans la fabrication de produits explosifs notamment à destination des mines et carrières ou pour le creusement de tunnels sous-terrains.

     

    La base de "Baume Barragne" est l'un des 16 points de distribution des produits qui eux sont fabriqués sur le site historique de Saint Martin de Crau. Les riverains de la RD peuvent dormir tranquilles. Tout juste seront ils parfois réveillés pour participer à l'élaboration du PPRT - plan de prévention des risques technologiques. La construction de "E" ressort précisément de cette convention élaborée entre les différents partenaires collectivités locales, riverains et administrations spécialisées, il s'agit de réduire l'intensité d'une éventuelle explosion en délestant les "bunkers" existants pour cette nouvelle unité.

     

    En contre-bas du site, dans le Vallon de "Baume Barragne" coulent les eaux venues du Réaltor, ultime collecte pour la ville de Marseille des eaux de la Durance. Or ces dernière années, les enjeux autour du petit barrage se sont intensifiés notamment autour de sa maintenance et de sa dépollution.

     

    liens

    un article du blogueur Alain Peynichou sur les travaux au barrage de Baume de Barragne

    un très bon article de la Marseillaise sur EPC à Cabriès

     

     


    votre commentaire
  • ROQUEFAVOUR : RARE ET GRAVE ACCIDENT DE PARACHUTE

    En début d'après-midi, ce jeudi 19 janvier 2017, un accident impliquant un parachutiste, pratiquant de Base Jump, s'est produit à hauteur de l'Aqueduc de Roquefavour. En contre-bas de la voie qui relie la commune de Ventabren à la Zone industrielle des Milles, le parachutiste s'est abimé à quelques mètres de l'édifice d'adduction d'eau. Celui-ci restait accroché à un arbre apparemment en tenue de vol. Les secours sur place, notamment le GRIMP - spécialisé dans les opérations périlleuses - sont intervenus.

    ROQUEFAVOUR : RARE ET GRAVE ACCIDENT DE PARACHUTE

    ROQUEFAVOUR : RARE ET GRAVE ACCIDENT DE PARACHUTE

     

    ROQUEFAVOUR : RARE ET GRAVE ACCIDENT DE PARACHUTE

    ROQUEFAVOUR : RARE ET GRAVE ACCIDENT DE PARACHUTE

    Article de la Provence (ici)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique