• Ils arrivent les chevaux mécaniques

    Chacun l'auras relevé, la ville d'Aix-en-Provence connait une croissance urbaine exponentielle depuis une trentaine d'années. Si jadis les sites voués à être urbanisé étaient légion, les réserves foncières disponibles sont à présent beaucoup plus restreintes et par là beaucoup plus visible. L'exemple de l'axe Aix-en-Provence - Zone commerciale La Pioline est très explicite. Autour de l'Avenue du Club Hippique, chaque terrain, chaque parcelle est ciblées par les promoteurs immobiliers. Qui pour construire des immeubles de bureaux qui pour bâtir des résidence, la modification du PLU sert toutes ces ambitions permettant la construction verticale.

     

    Dans cette course digne de l'El dorado, les promoteurs sont les pionniers de l'ouest qui à coup de millions d'euros achètent les biens à la vente quitte à démolir les maisons en place. Ainsi, l'Avenue du Club Hippique s'urbanise. Des édifices administratifs se renforcent dans le secteurs comme la CAF, Pole Emplois ou encore plus discrètement les services de police. A l'inverse, la fourrière automobiles implantée là depuis une vingtaine d'année va être déménagé. Cette propriété municipale devrait à n'en point douter permettre de réaliser une énorme plus-value. 

    Rationnellement, la fourrière automobile seras implanté de l'autre côté de l'Arc, dans le complexe derrière l'Oxydium. Propriété communale, le site retenu était jusqu'alors mis à la disposition de l'association en charge du carnaval. Quelques restes de décors pourrissent derrière un hangars sur un terrain encombré de containers maritimes qui abandonnés là non jamais été réclamé.

    Le Club Hippique résiste à la pression foncière d'autant plus que le PLU qui lui est appliqué ne permet pas à ses propriétaires d'envisager la moindre construction. Comme souvent dans ce type de dossier, les services d'urbanisme joue la carte du temps comme si ces derniers attendaient que le bien soit tombé dans l'escarcelle dans promoteur immobilier pour normaliser la situation. 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :