• LA OU LES ENFANTS SIGNENT LE SIECLE

    Bien alignés en rangs par deux, voilà un contexte connu par nombre de nos pères. Paré d'austères uniformes, comme des tenus de travail, les enfants exécutent à la lettre le programme journalier. En bons organisateurs, des jésuites ont prévus, au travers de chaque activité, une symbolique forte à s'approprier. Au retour c'est à la descente des cars métalliques que la joie ou le splin des retrouvailles sont les plus visibles.<o:p></o:p>

    Baigné ainsi dans cette sorte d'apprentissage en marche forcée permanente, les enfants sont guidés par étapes via des outils vendus comme pourvoyeur d'hommes et de femmes accomplis. Là où les Dupont viennent déjeuner, après le repas, les enfants font connaissance, échangent secrets et cabanes. Côté salon, la discussion d'après dîner est bien entamée. Au moment de la période des grandes vacances, les Dupont retrouverons les Rhodes pour reproduire l'instant d'un été l'à 'laise des après repas qui chantent.<o:p></o:p>

    0<o:p></o:p>

    Plus loin sur la plage, un bloc de six cabines est réservé par une seule et même famille : les Rhodes. Cette dernière a pour réputation, dans la petite station balnéaire, d'être forte d'une vingtaine de membres. Il y a là plusieurs générations, des mariages à différents stades, quelques copains du début. Les agapes se poursuivent tard dans la nuit au gout d'été. Alertes, enfants comme adultes poussent au maximum les limites de leur liberté. Tandis qu'une bouteille de Porto est ouverte pour des verres souillés de whisky, les mystères de la cave sont démasqués.<o:p></o:p>

    0<o:p></o:p>

    Au fil des saisons, comme des alevins devenus poissons, chacun a progressé vers un stade aval. Déjà, Clémence, championne des batailles d'eau envisage de reprendre la propriété familiale. D'autres ont rejoint le confort de caveaux, il y a également les nouveaux. Sans blouse ni allure martial, des enfants moins adultes signent le siècle. Par-là, ces derniers accèdent à l'initiative. Là où le petit dernier permet à ses parents de faire de nouvelles connaissances. Posés sur une terrasse un grand ado et sa mère revoit par flash les vacances d'il y a dix ans lorsque le patriarche en était. Un rien boudeuse, la maman s'anime au moment où son Alexandre de fils évoque les côtés cool de son nouveau beau-père : là où les enfants choisissent pour les parents.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :