• Dans un recoin du Montaiguet, ce très ancien et grand cabanon a ressurgit, débarrassé de son carcan végétal. Si le toit touche ça et là terre, les contour, le foyer est toujours visibles et déjà imagine-t-on les longues soirées d'hiver au cœur de la forêts au parfum résineux. Là-bas au cabanon sans route, avec son petit chemin vivaient une famille employé comme journalier dans la propriété voisine.

    De ce temps là subsiste quelques souvenirs qui laissent poindre un labeur intense autour des oliviers, de quelques cèpes de vigne et autre fruitiers. Partie depuis plus de cinquante ans, les derniers occupants ont laissé parmi la végétation renaissante de sa domestication, quelque espèces de plantes, de fleurs qui par touche rappel le temps longtemps.

    Cabanon au bout du bout découvert par un débroussaillement

    Cabanon au bout du bout découvert par un débroussaillement

    Cabanon au bout du bout découvert par un débroussaillement

    Cabanon au bout du bout découvert par un débroussaillement

    Cabanon au bout du bout découvert par un débroussaillement

    Cabanon au bout du bout découvert par un débroussaillement


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique