• OVS GAGNE LA OU LE VIRTUEL DEVISSE

    Le rêve de Jérémy Routier ce jeune trentenaire semble en voit d'être accomplis. Jérémy Routier c'est le patron fondateur en 2005 d'un site communautaire devenu célèbre. Avec plus d'un million de visiteurs uniques en 2009 sur le net  OVS - On Va Sortir -semble s'imposer comme un des outils communautaires en pleine ascension. Mais qu'est-ce donc ? On parle parfois même "d'OVésien". Ce terme est selon le dossier de presse du site en ligne l'appelation qui désigne les membres de la communauté que ces derniers soient de sexes masculin ou  féminin. Les OVésiens - syntaxe officielle - seraient-ils des anges ? La fréquentation du site en hausse perpétuelle semble etayer cette piste.

    L'atout majeur du site selon son fondateur serait de proposer "un retour  la vie réelle" là où les autres sites communautaires encouragent plutôt une retraite virtuelle. En somme, Jérémy Routier qui se définit volontier comme un geek pure jus, aurait trouvé la formule secrète permettant enfin à la modernité de se confondre aux sentiments . Il s'agit de créer entre les individus des points de contact au travers d'évènements proposés par les membres eux-même. Les GOS -gentils OVésiens - sont à la fois usagers et organisateurs dans le cadre de cette activité. Le portail virtuel intervient pour formaliser en espaces le loisir des uns et des autres. Du reste, cette offre intervient en marge des distractions classiques qui tout en proposant un contenu similaire - poterie, canoé, soirée dansante...- ne parviennent pas à produire une saveur, un zest d'intimité. La mission d'OVS est bien la fabrication de communautés, d'offrir aux individus des possibilités sociales sous la forme d'un nouveau packaging.

    A la façon de Lost, les OVésiens sont abandonnés sur la toile, symbolisés par une stylisation de couleur et une photo en médaillon. De là, ces derniers doivent s'organiser avec les outils disponibles pour s'établir et fonder au sein du site une communauté et pourquoi pas trouver un nouveau cadre de vie.  Le monde d'OVS est la propriété pleine et entière de son créateur. Dans le dossier de presse, la référence à sa personne est permanente. Jérémy Routier est présenté comme un capitaine solitaire. Les matelots, "les autres",  ils sont  en cohortes : des experts uniquement consultés au gré de l'avancée du rêve.

    Il n'y a pas la bande de potes au fond du garage à tout le moins pas en apparence. Même les témoignages d'usagers utilisés dans le dossier de presse mentionnent le nom de Jérémy Routier. Routier, un nom qui claque dans la nuit, qui fait écho au travers des nombreux évènements organisés par les GOVS mais pas seulement. Bien avisé par ses "experts", Jérémy Routier cherche à développer à partir de 2009 son chiffre d'affaire en proposant aux professionnels de devenir de GPOVS - de gentils partenaires d'OVS . Ces derniers, qui d'organiser une soirée sur un yacht au large de Marseille, qui de proposer des stages de tennis en Moselle, doivent passer à la caisse pour être admis à bord d'OVS.

    Sur le pont, Jérémy Routier ne quitte pas son poste. Il contrôle tout, de la cale au mât rien ne doit échapper au créateur. L'extension du groupe occupe une place importante dans le corps du dossier de presse d'OVS. Il s'agit de conquérir de nouveaux espaces, d'essainer de nouveaux OVS de part le monde.

    La construction d'OVS depuis les chavirages organisées de la  jeunesse parisienne  jusqu'au terrain plus vaste du monde semble telle l'Arche de Noé destinée à accueillir en son sein un maximum de témoins, d'individus près a s'engager dans cette nouvelle sorte d'aventure sociale. Si au sein du site, de nombreux membres papillonnent, d'autres s'investissent dans le temps et la qualité du rapport. Il s'agit, au terme d'un procesuss participatif d'être reconnu comme un membre "certifié". Ce grade est acquis à la suite d'une ancienneté conséquente. Enfin, dans un stade suprême et sur intervention de J.F. lui même, une poignée de membres sont intronisés "modérateur" :  titre honorifique positionné entre le corp d'experts et le maître suprême.

    Le modèle OVS de plus en plus cité au cours de conversations banales intervient comme l'apport d'une pierre manquante dans un espace de vide social. A mi-chemin entre le site d'enfermement-exposition virtutelle et le site de rencontre type Meetic, OVS propose une alternative différente. Il s'agit ici de vivre une vie sociale intégrée de façon parallèle ou exclusive. La participation assure une rupture avec le jeu des initiatives personnelles le plus souvent exercées en duo ou encore au sein d'un groupe habituel. Les membres participants, poussés vers l'exterieur font le bonheur d'autres membres, les organisateurseux sont occupés a  tenter leur capture.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :