• PARTIE 5.

    Conclusions                                                                                                                                    

     

    L'industrie pharmaceutique se caractérise par la diversité. En effet, si l'activité de transformation en produits finis la situe comme une entreprise supposée mercantiliste, son essence médicale la distingue. Dans un climat consumériste où le marché de la santé et du bien être s'oriente vers une médecine de confort, les enjeux symboliques sont divers.

     

    Notre enquête tente ici de déceler les normes en place qui définissent l'habitus pharmacien transmis aux industriels, de cerner comment ces derniers se positionnent, entre logistique industriel et mythe de l'apothicaire bienfaisant. La relation au client par le conseil et la prévoyance marque la nouvelle estampille de la mission de santé publique de nos actuels pharmaciens. Autrement dit, alors que les moyens engagés sont démesurés, l'image d'un praticien connaissant les remèdes, à dimension humaine est entretenue. Le poids économique colossal de groupes comme Sanofi-Aventis ou Schering-Plough, l'instinct humain de protection auquel ils répondent les rendent incontournables à l'approche politique de la société. Le cadre législatif international borde donc le champ qui s'étend dans des domaines variés. Ainsi, de la chirurgie esthétique aux alicaments, le secteur de la santé se donne à voir sous un jour pluriel.

     

    Le principe de précaution fait alors loi, la représentation d'homme de science hérité des apothicaires n'excuse aucune erreur ainsi les accidents sanitaires apparaissent traumatisants et donnent lieu au scandale. L'état est là le garant de la sécurité collective, la réglementation se traduit par le contrôle régulier des usines et des produits. Dans un environnement libéraliste où la privatisation dépossède l'état des moyens pratiques de recherche et de production, l'encadrement reste marqué.

     

    Les crises telles que les intoxications alimentaires de Pont-Saint-Esprit en 1951[1]ou encore l'affaire du sang contaminé en avril 1991 sont facteurs de panique car touchent à l'intégrité physique des individus. Ainsi l'état doit protèger ses populations notamment en garantissant les résultats du médicaments puis par la suite leur innocuité. Le protocole obligatoire de l'AMM correspond au rempart actuel mis en place contre les risques des remèdes. L'AMM représente la descendance du visas lui même issue de la loi du .21 germinal an IX[2]. Le modèle d'autorisation dit visa réformé à la suite notamment de l'affaire des dècès liés au Stalinon en 1954 ou encore au triste dossier des bébé morts-nés dont l'état était lié à l'absorption par leurs mères de Thalidomie[3]. L'instinct de survie individuel et collectif survient donc dans ce marché qui emprunte toutefois les uses commerçantes, le marketing et la communication qui participent également à l'entreprise.

     

    L'industrie pharmaceutique est donc un champ riche en paradoxes. La mission de service trouve une finalité économique, les normes et valeurs qui conditionnent l'activité sont alors particulières. Ce postulat nourrit donc l'appétit heuristique qui préfigure cette enquête. La somme des composantes du sujet le positionne comme un objet intéressant pour l'exercice sociologique.

     

    L'approche longitudinale permet ici de comprendre son état présent en suivant le cheminement parcouru. Dépendants des innovations et des découvertes, les apothicaires ont su se professionnaliser et s'établir en tant que négociants avisés. Le réseau de distribution s'élargit, les pharmacies se multiplient alors que la production est assurée par de grands groupes pharmaceutiques à l'échelle industrielle.

    L'activité se normalise, des règles informelles étoffent la réputation des personnages devenus groupes et la loi officialise. La rigueur toute médicale et le mobile scientifique garantissent la confiance des consommateurs, une symbolique forte qui se manifeste notamment avec les placebos. Le mythe est ainsi entretenu, cette dimension est prégnante. Aussi j'ai pu me confronter à l'hermétisme corporel qui protège le secret, les médicaments sont somme toute méconnus, leur composition et leur origine échappent à la plupart des patients, l'attention est alors portée sur leur seule action.

     

    La singularité de l'objet tient lieu en sa dualité. Les industriels débordent sur deux univers symboliques et pratiques différents – médical et mercantile. Les répertoires d'actions et les statuts des professionnels sont là inédits. Le brevet industriel, garant de l'exclusivité temporaire implique un rapport au produit et à sa production particulier. Les opérateurs de production, véritables petites mains de l'industrie, sont employés pour la plupart en contrat intérim. La course à l'innovation et la copie clandestine, associées à la nécessité d'être réactif au marché précarise le statut des opérateurs.

    Ces derniers suivent un proces rationalisé, leur formation est spécifique à l'exercice de production chimique industrielle, leur connaissance pharmacologique est relativement faible. L'instabilité contractuelle donne vie à ce nouveau personnage qu'est l'intérimaire, concurrencés par une sous traitance menaçante.

     

    Pour les opérateurs arrivés dans le secteur sur le tas ou par l'entremise d'une formation type CAIC les possibilités de carrière, d'exercer un travail valorisant sont comprises dans l'espoir de trouver un emploi durable. En effet, si l'offre de formation est bien développée pour le profil d'opérateur, le savoir acquit dans le cadre des parcours d'apprentissage est d'ordre général correspondant à un ensemble de tâches dont la sélection est basée sur un référentiel large des industries chimiques. Arrivé sur son nouveau lieu de travail, le CAIC doit apprivoiser les machines, connaître les vannes pour resserrer au bon moment les boulons, pour envoyer de l'air dans le bon tuyau.

    Dans cette perspective, la solution de réaliser une carrière au sein d'un site unique ou de façon durable semble la plus adaptée. Toutefois cette possibilité de grimper les échelons de la boîte est réduite dans la mesure où la plupart des usines changent régulièrement d'enseigne et avec cela de références en terme d'objectivation du savoir acquit. A côté de ces contraintes, les innovations technologiques parfois massives poses également des problèmes en terme de formation. Les opérateurs de production étaient il y a encore quelques années solidement intégrés au lieu de travail. Le terme CDI était alors peu employé tant la période d'apprentissage à l'usine signifiait d'une embauche pour un temps long.

     

    Dès le milieu des années 1980, les promesses d'une carrière rectiligne pour les opérateurs s'effacent. La course à la taille entraîne dans un premier temps la disparition pure et simple de certains fabricants de médicaments, notamment les plus petites unités absorbées avant tout pour leurs capacités et leurs résultats en terme d'innovation et de recherches. Les opérateurs se retrouvent de nouveaux dépossédés cette fois ce n'est pas le prestige de la profession qui est attaqué mais plutôt son intégration au sein des groupes industriels. Econduit par les pharmaciens, les fabricants de préparations devenus fabricants de médicaments deviennent des éléments encombrants.

     

    En marge de ce contexte de travail les opérateurs de production au sein des structures restées indépendantes et de tailles plus modestes que les grands groupes de l'industrie pharmaceutique bénéficies de conditions de travail différentes s'agissant notamment de la gestion des sites de production.

     

    Outre les variations induites par la moindre taille des groupes, leur indépendance notamment vis à vis des marchés boursiers permet d'entretenir un tandem vertueux : celui de l'innovation et de l'exportation. Alors que les grands groupes externalisent de plus en plus la phase de production auprès d'établissements façonniers, les petits groupes maintiennent une certaine unité entre les activités de production et les activités de recherche.

     

    En quelque sorte, l'opérateur chez Servier est symboliquement plus impliqué dans le champ de l'industrie pharmaceutique que l'opérateur en poste sur une ligne pour un groupe assurant uniquement la production de médicaments. Si la possibilité de fabriquer des médicaments pouvait au début du siècle dernier convenir à un investissement professionnel personnel, la division du travail actuelle conduit à une séparation entre activité de recherche, de création et phase de fabrication des produits.

     

    L'émancipation historique des pharmaciens par les industriels dans le business des médicaments est toutefois plus marquée à propos des tâches qui relevaient autrefois de la préparation tandis que la dimension administrative en sus de la division recherche continue à être gérée par un personnel cadre et dirigeant en partie porteur du titre de pharmacien. On notera que la présence d'un pharmacien diplômé sur les lieux de production ou dans les plates-formes de distribution est une obligation légale.

     

    A l'heure actuelle, les opérateurs de fabrication évoluent en marge des groupes de l'industrie pharmaceutique. Ces derniers sont mobilisés un temps puis démobilisés parfois sous la forme de mutations parfois par le processus des plans sociaux. En quelque sorte les usines de production de médicaments sont des éléments mobiles du dispositif mis en place par les industriels. Au moment où l'offre de sous-traitance n'a jamais été aussi importante notamment dans les pays émergeant, la production de médicaments en zone Europe est plus que jamais anticipée comme un enjeux par les firmes.

    La condition des opérateurs se dégrade en terme de statut avec une proportion de plus en plus importante de personnel intérimaire impliqué dans le travail de production. L'atout de la mobilité propre au travail intérimaire s'accorde à merveille avec la politiques des groupes qui voudraient bien s'exonérer encore un peu plus des contraintes de gestion d'une masse salariale classique.

     

    Le profil des offres d'emplois dépouillées comme les témoignages d'acteurs recueillis accréditent la thèse d'une montée en puissance du travail temporaire dans des sites qui bien souvent ne le sont pas moins. Le devenir des opérateurs en marge du travail intérimaire peu passer par la naissance de nouvelles prestations offertes aux industriels du médicament.

     

    Au salon Contaminexpo, certains fournisseurs d'appareillages techniques comme des salles propres proposaient en plus de leurs produits une assistance à propos de l'entretiens ou des principes de maintenance de certains d'entre eux. Le profil d'opérateur itinérant chargé d'effectuer des travaux de maintenance sur un secteur géographique bien au-delà d'une usine poind ici. Par l'émergence de ces nouveaux services, les opérateurs restés attachés aux sites deviennent incompétents sur certaines machines et sont priés de ne pas effectuer les tâches risquées réservées au savoir coupable et responsable des agents de maintenance accrédités par le constructeur des infrastructures.

     

    L'industrie du médicament est un secteur en pleine croissance mais qui reste marqué par de profondes et puissantes luttes d'intérêt. La dimension mondiale des groupes et des échanges en sus rend le pilotage de ces entités très complexe. La dimension locale est totalement éliminée au profit d'une gouvernance manager à un niveau global. De la sorte, les groupes sont comme coupés d'un environnement social, d'un rôle social devenu trop lourd à assumer.

     

    Si en d'autres temps, les industriels du médicaments se sont volontier intégrés au paysage local en s'établissant par exemple dans le cadre des ZUP[4]ou en contribuant à l'effort consentis par les villages pour parvenir à une image verte[5], ce type de compromis est devenue plus rare. Hormis quelques sites historiques socialement admit comme un voisin par les riverains, les employés des sites de production souffrent à l'heure actuelle du processus de désaffiliation en cours.

     

        

    Bibliographie                                                                                                                           

     

    X, "Arkéma annonce la suppression de 239 postes", La Tribunes, 26 juin 2009.

    X, "Arkema, symbole de l'histoire industrielle de Château-Arnoux", La Provence, 10 janvier 2007.

    X, "Boehringer-Ingelheim veut moins d'usines en Europe", Les Echos, 31 mai 1991.

    X, "L'avenir de Silpro se décide demain", La Provence, 22 juillet 2009.

    X, "Séquestration d'un directeur d'usine dans le Loiret", L'Express, 25 mars 2009.

    X, "Servier : le coeur d'un groupe international bat à Gidy", La Tribune d'Orléans, 1 mai 2009.

    X, "Toute une filière de production sacrifiée chez Arkema",Le Républicain Lorrain , 11 août 2009.

    Abeillé Dominique, Administration et surveillance des médicaments, Paris, Maloine, 1998.

    Bastié Jean et Dézert Bernard, La ville, Paris, Masson; 1991.

    Bersautier Stéphane, "Agen. En 2010, Upsa accueillera 200 salariés venus de l'entreprise BMS", La Dépêche, 26 septembre 2008.

     

    Blondeau Alexandre, Histoires des laboratoires pharmaceutiques en France, Paris, Cherche Midi, 1999.

    Bruynooghe Pierre, "Sanofi-Adventis réduit les effectifs",Le Midi Libre, 30 juillet 2009.

    Champetier Georges, La grande industrie minérale, Paris, PUF, 1996.

    Chauveau Sophie, "Genèse de la sécurité sanitaire : les produits pharmaceutiques en France aux XIXe et XXe siècles", Revue d'histoire moderne et contemporaine, n°51-2, 2004.

     

    Chauveau Sophie, "Les origines de l'industrialisation de la pharmacie avant la première Guerre mondiale", Histoire économie et société, vol. 14, 1995.

     

    Chauveau Sophie, "Médicaments et société en France au 20ème siècle",Enjeux, n°73, jan. 2002.

     

    Dares (2004), "Les expositions aux risques professionnels par secteur d'activité économique – résultat de Summer 2003".

     

    Delange Alix Et Harant Hervé, Les médicaments usuels, Paris, PUF, 1992.

    Dupuy Jean-Pierre et Karsenty Serge, L'invasion pharmaceutique, Paris, Seuil, 1974.

    Dorel Christophe, "La conduite du changement, élément majeur de l'intervention de la fonction ressource humaine dans la démarche qualité pharmaceutique", Montpellier, Ecole supèrieur de commerce, 2008.

     

    Fainsang Sylvie, Médicament et société, Le patient, le médecin et l'ordonnance, Paris, PUF, 2001.

    Féral J.-J., "Château-Arnoux Chimie Arkema : soixante-treize postes vont disparaître", Le Dauphiné Libéré, 28 septembre 2008.

     

    Frédet Jean-Gabriel, "Merck : la fin d'un modèle", Le Nouvel Observateur, 7 octobre 2004.

    Gadhoum Feyrel, "Roche cède sa dernière usine française",Le Figaro, 12 mai 2008.

    Guannel B., "L'industrie pharmaceutique : sur les chemins difficiles de l'internationalisation", 1. 4- Pages, Sessi, 2004.

     

    Henry Michel, "Silpro en souffrance, la filière solaire ne rayonne plus en Provence",Libération, 20 avril 1999.

     

    le Hir Alain, Pharmacie galénique Bonnes pratiques de fabrication des médicaments, Paris, Masson, 2009.

    Hugues Everett Cherrington, Le regard sociologique, Paris, EHESS, 1996.

    Kindermans Marion, "Le groupe Pierre Fabre ferme les Laboratoires Veyron et Froment",Les Echos, 18 novembre 2003.

     

    Latour B. et Woolgar S., La vie de laboratoire La production des faits scientifiques, Paris, Poche, 2005.

    Laure P. et Bisinger C., Détournement de l'usage des médicaments, Paris, Masson, 2004.

    Marrel Jacqueline, "La vie municipale à Saint-Avold de 1848 à 1879: une ville légitimiste qui accompagne le changement", Le cahier du pays Naboriens, n°20, oct. 2001.

     

    Muller Séverin, A l'abattoir, Paris, MSH Quae, 2008.

    Ousset J., "La multifirme", Revue économique, vol. 15, n° 4, 1964.

    Pignarre Philippe, Le grand secret de l'industrie pharmaceutique, Paris, La Découverte, 1991.

    Poirier Jean-Pierre, Comar et Cie : histoire d'une famille de pharmaciens, 1887-1981, Paris, P. Rey, 2004.

    Preuvet François, La responsabilité pharmaceutique Etude de Sociologie, Paris, Sirey, 1940.

    Reynaud Pierre, Le médicament, malade de sa communication ou l'insoutenable légèreté des fabricants de remèdes, Paris, Ulrich, 1992.

     

    Ruffat Michèle, 175 ans d'industrie pharmaceutique française : histoire de Synthélabo, Paris, La Découverte, 1996.

     

    Tanguy Gille, "Médicaments : les labos pillés à la source", L'Expension, 1 ier novembre 2006.

     

    Viseux Augustin, Mineur de fond, Paris, Plon, 1991.

     

    Sitographie                                                                                                                                   

     

    AFSSAPS                                     www.afssaps.fr.

    Actualité indu pharma..................www.actulabo.com.

    Audit secteur indu pharma............www.xerfi.fr.

    Archives                                        www.patrimoine-de-france.org/categorie.html?usine.

    Archives                                        www.region-alsace.eu/...archives/20008-11-07-alcon-lalique.html

    Astrazeneca                                   www.astrazeneca.fr.

    Aventis                                          www.sanofi-aventis.fr.

    Biomérieux                                    www.biomerieux.fr.

    Blog histoire indu pharma             www.shp-asso.org.

    CAIRN                                          www.cairn.info/revue

    Code du travail                              www.legifrance.gou.fr/initRechCodeArticle.do.

    Bristol-MyersSquibb.                    www.bristol-myerssquibb.com.

    Contaminexpo                               www.contaminoexpo.fr/2009/salon.php.

    Copains d'avant                             www.copaindavant.fr.

    Directive Seveso                           www.ecologiegouv.fr/La-directive-SEVESO-Pour-une.htlm.

    DRIRE                                           www.drire.fr.

    Emploi industrie pharma               www.cadres.apec.fr/.../pharmacie.html.

    Fiches métiers                                www.onisep.fr/métiers.

    Formation CAIC                            www.cefi.org/SECTEURS/CHIMIE/FILIERES.HTM.

    Houillères de Provence                  www.archive13/CG13/.../52.

    GlaxoSmithKline                           www.glaxosmithkline.fr.

    Guerbet                                          www.guerbet.com.

    INRS                                              www.inrs.fr/.../caces-certificat-aptitude-la-conduite.html.

    Ipsen                                              www.ipsen.com

    Iso                                                  www.iso.org/iso/fr/home.htm.

    Jobintree                                        www.jobintree.com.

    Laphal                                            www.laphal.com.

    La Provence                                   www.laprovence.fr.

    La Voie du Nord                            www.lavoixdunord.fr.

    Le Dauphiné Libéré                       www.dauphine.fr.

    Les Echos                                       www.archives.lesechos.fr/..../18070-98ECH.htm.

    Le Républicain Lorrain                  www.republicain-lorrain.fr.

    LEEM Les pros du médicament    www.leem.org.

    Loi médicaments                           www.douane.gouv.fr/page.asp?id=23.

    Lycée professionnel                       www.education.gouv.fr/.../la-voie-professionnelle.html.

    Média de l'industrie                       www.usinenouvelle.com/web/?...pharmaceutique.

    Média de l'industrie pharma          www.pharmaceutique.com.

    Média de l'industrie pharma           www.informationhospitaliere.com.

    Merck                                             www.merck.fr.

    Métiers de la santé                          www.metiers.santesolidarites.gouv.fr/metiers.

    Novartis                                          www.norvatis.fr.

    Pfizer                                               www.pfizer.com.

    Pierre Fabre                                    www.pierre-fabre.fr.

    Pôle Emploi                                    www.pole-emploi.fr.

    Roche                                              www.roche.com.

    Sanofi-Aventis                                www.sanofi-aventis.fr.

    Syndicat Fédé syndicats pharma     www.fspf.fr.

    Schering Plough                              www.schering.com.

    Servier                                             www.servier.fr.

    Séverin Muller                                 www.univnancy2.fr/digitalAssets/51730_Muller_Dilemme                                 

    Site du Sénat                                    www.senat.frServier.

    Solvay                                              www.solvay.fr.

    Teva                                                 www.tevapharm.com.

    Trovit                                               www.emploi.trovit.fr.

     

    Bréviaire des acronymes et sigles                                                                                                  

     

     

    AMM                                   Autorisation de Mise sur le Marché

    AFSSAPS                            Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de la Santé

    CACES                                Certificat d'Aptitude à la Conduite d'Engins Spéciaux

    CAIC                                   Conducteur Appareil Industrie chimique (CAP – BEP – BAC)

    CAP                                     Certificat d'Aptitude Professionnelle

    CODES                                Connaissance et Décision en Economie de la Santé

    BEP                                      Brevet d'Aptitude Professionelle

    BPF                                      Bonne Pratique de Fabrication

    FDA                                     Food and Drug Administration

    INSERM                              Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

    INVS                                    Institut de Veillle Sanitaire

    IP                                         Industrie des Procédés (BAC)

    LEEM                                  Les Entreprises du Médicaments

    MIP                                      Métier des Industries et des Procédés (CAP – BEP – BAC)

    MNU                                    Médicaments Non Utilisés

    STL                                      Sciences et Technologies de Laboratoire (BAC)

    TPI                                       Technicien en Pharmacie Industrielle (formation privée de niveau IV)

    UFSBD                                Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire

     

    Des Laboratoires Clin et Byla au groupe Sanofi                                                                            

     

    1980 Intégration de C.M. Industrie au groupe Sanofi                                                                  Sanofi

    1974 Fin de la Présidence de Raymond Comar                                                              C.M. Industrie

    1971 Fondation de la holding C.M. Industrie                                                                 C.M. Industrie

    1971 Fusion entre Clin-Byla et Midy                                                                                     Clin-Byla     - Origines de Midy

             1895 Création d'un laboratoire (Paris)

             1718 Fondation de Midy par Léon Midy (Douai)

     

    1968 Fin du partenariat avec Pfizer                                                                                        Clin-Byla

    1970 Inauguration du Centre de recherche (Montpellier)                                                      Clin-Byla

    1962 Démentêlement des sections de recherche (Gentilly), (Massy), (Caen) et (Nancy)      Clin-Byla

    1962 Intégration d'Aleropia suite au rapatriement d'Algérie des activités de la famille Kieffer                                                                                                                        Clin-Byla

    1961 Inauguration de l'usine "Opiaramon" (Aramon)                                                            Clin-Byla

             Fusion avec les Laboratoires Avril                                                                                Clin Byla

             Fusion avec les Laboratoires Porcher                                                                            Clin-Byla

             Partenariat avec Dupharm, Meygi Sax et Ugine-Kuhland Sedapi                                Clin-Byla

    1954 Organisation du groupe en quatre filiales d'exploitation                                              Clin-Byla

    - Noms des filiales

             Les Laboratoires Clin-Colmar

             Les Laboratoires Byla

             Les Laboratoires Thérapeutique Vétérinaire Lathevet

             La SEPI Société d'Exploitation Industrielle

    1954 Partenariats avec huit laboratoires                                                                                 Clin-Byla

    - Noms des établissements partenaires

             Pfizer Clin via la SIB Société Industrielle de Biochimie (Massy)

             Wyeth Byla

             Searle

             Dufar

             Meigi Seika

             Pharmacia

             Glaxo

             Ugine Kuhlman-Sedaph

    1952 Fondation de la holding Clin-Byla                                                                                Clin-Byla

    1950 Fusion entre Byla et Comar et Cie                                                               Clin et Comar et Cie

    1900 Collaboration des laboratoires Clin et Comar et Cie                                     Clin et Comar et Cie

    - Production de catodylate de soude (Globules Clin)

    1890 Clin devient Comar et Cie                                                       Comar et Cie – Laboratoire Cline

    1890 Reprise des Laboratoire Clin par F.Comar                                                                             Clin

    - Clin

             1891 Fondation des laboratoires Clin (Paris) par F. Clin                                                    Clin

    - Byla

             1940 Développement de l'usine de Gentilly pour fournir de la vitamine A au soldats          Byla

            1896 Inauguration usine (Gentilly)                                                                                        Byla

             1892 Fondation des Laboratoires Byla (Gentilly) par Pierre Byla                                       Byla

     

    Table des matières                                                                                                                      

     

     Remerciements                                                                                                                                    4

     Sommaire                                                                                                                                             5

     

    Introduction                                                                                                                                          6

     Du champ de référence à l'objet de recherche                                                                                     6

     Les hommes de l'industrie pharmaceutique comme vecteur de qualité                                            10

     Le travail en trois temps : la formation, le recrutement et l'exercice                                                13

     De la bibliographie comme indicateur d'un champ en friche                                                            15

     Sources méthodes et matériaux                                                                                                         21

     

    I Les processus de qualification au poste d'opérateur en usines de médicaments                             26

    1 Des formations et des candidats hétéroclites                                                                                   26

     Difficulté de conversion du savoir technique en capital légitimé                                                     27

     Les tentatives d'encadrement historiques des opérateurs par l'institution scolaire                            29

    2. L'offre de formation historique                                                                                                       31

     L'effet paradoxal des diplômes : de l'activité artisanale à l'exercice d'un savoir coupable               31

     L'industrie pharmaceutique une voie royale pour les CAIC                                                             33

    3 Offre de formation en marge du CAIC : de l'initiative locale au salon national                             36

     L'offre CAIC en héritage de l'implantation historique des sites industriels                                      36

     La région Provençal en retrait de l'activité de production de médicaments                                      38

     La réalité industrielle actuelle en héritage des adaptations successives des groupes                        38

     Les opérateurs de production comme élément irréductible du dispositif industriel                          42

     Une offre de formation en cours de diversification                                                                           43

     Le modèle original des formations développées par le truchement de Contaminexpo                     44     Visite à l'édition 2009 du Salon de la décontamination "Contaminexpo"                                         45

     Le chemin du centre de formation pour devenir un CAIC                                                                49

     

    II L'étape du recrutement par le travail intérimaire                                                                          53

    1 Les parcours comme supports de recrutement pour les employeurs                                               53

     Le rôle d'opérateur : exposé aux risques spécifiques de l'environnement industriel                         53

     De l'intervention étatique des CAIC à l'éclatement des carrières d'opérateurs                                 56

     L'urbanisme sécurisé comme ultime élément de mobilité des usines de production                        58

     L'usine historique Arkema de Château-Arnoux devenue une étrangère                                           58

     L'exemple de l'usine Sanofi Aventis d'Aramon : l'illusion d'un bastion historique                          59

     Le modèle des multifirmes, une alternative aux sites de production historiques                              60

     Carrières croisées : de Auguste à Mohammed deux générations de CAIC                                       62

     Le parcours recomposé de Auguste C. : de la mine à l'usine chimique                                            63

     La modernisation à marche forcée de l'industrie comme co-constructeur des carrières                   65

     L'adaptation du tissu industriel entre modernité et désaffiliation des individus                               67

     La perte de valeur des sites historiques face aux atouts des espaces occupés à discrétion               69

     L'exemple du site Arkema de Carling, une plate-forme industrielle en leasing                                70

    2. Un exemple de recrutement devenu courant : le cas des intérimaires                                            72

     Le recours à l'intérim entre nécessité de terrain et vérité sociologique                                             73

     Le rituel du travail intérimaire au service des industriels comme analyseur                                     75

    3 Les petites annonces, un paravent de la sous-traitance systématique des postes d'opérateurs        81

     L'offre de poste d'opérateurs en usines pharmaceutique : un marché réservé                                   81

     Le prestige de l'industrie pharmaceutique dépassé pour les opérateurs intérimaires                        83

     Les industriels aidés par l'Etat recompose une main d'oeuvre mobile                                              84

     Le travail intérim solution pour les industriels de s'extraire des cycles de production historique    86                                                       

     

    III .Les parcours d'usines prenant le pas sur les trajectoires individuelles                                       89

    1 Des parcours rectilignes devenus atypiques                                                                                    91

     Parcours de l'usine Servier de Gidy                                                                                                   93

     Parcours de l'usine de Solvay, Chatillon-sur-Chalaronne                                                                 93

     Parcours de l'usine Schering Plough de Hérouville-Saint-Clair                                                        94

    2 Le cadre de l'usines utilisé comme plate-forme temporaire d'activité                                             95

     Parcours de l'usine NextPharma à Limay                                                                                          95

     Parcours de l'usine Arkema de Jarrie                                                                                                 96

     Parcours de l'usine Pierre Fabre deMarseille,                                                                                   97

     Parcours de l'usine Bristol-Myers Squibb de Epernon                                                                      98

    3 .L'opérateur de production : de l'apothicaire à l'intérimaire                                                            99

     Des groupes industriels à taille humaine survivants en bonne santé                                               100

     Les opérateurs, des accessoires indispensables mais abondant                                                       102

    Conclusions                                                                                                                                      104

     

    Bibliographie                                                                                                                                    111

    Sitographie                                                                                                                                        113

    Bréviaire des acronymes et sigles                                                                                                 114                                                                   

    Annexe         Parcours historiques d'usines                                                                                      149

    Annexe         Des laboratoires Clin et Byla au groupe Sanofi                                                         151

    Sommaire                                                                                                                                         (ici)

     

     

     



    [1]Barbarin Georges, Le scandale du pain, Paris, Gérard Nizet, 1956, pp. 66-76. Il s'agit d'une intoxication alimentaire déclenchée à partir du 7 août 1951 à la suite de mauvaises conditions du stockage de céréales et contractée à l'occasion de la consommation de pains issus de la boulangerie Briand située à Pont-Saint-Esprit. Cet accident a entraîné le décès de sept personnes et l'hospitalisation ou l'internements de vingt autres, tous habitant de la commune de Pont-Saint-Esprit.

    [2]Chauveau Sophie, "Genèse de la sécurité sanitaire : les produits pharmaceutiques en France aux XIXe et Xxe siècles", Revue d'histoire moderne et contemporaine, n°51-2, 2004, pp. 88-92. Cette loi est la première forme étatique d'encadrement des substances distribuées à des fins de soins médicaux.

    [3]Chauveau Sophie,loc. cit., p.146.

    [4]Comme dans le cadre de la construction des usines de Schering Plough à Hérouville-Saint-Clair ou de celle de l'usine Mayoly-Spindler à Dammarie-les-Lys.

    [5]La ville de Chatillon-sur-Chalaronne lieu d'établissement de l'usine phare du groupe Solvay est classée  station verte. La ville de Limay qui accueil un important site de production du groupe NextPharma a acquit le statut de "ville porte du Parc régional du Vexin".


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :