• RADIO ZINZINE : LA SUITE MAIS PAS LA FIN

    Touché mais pas coulé. U8, B3 préconise un dissident tandis que les collectivités teritoriales hésitent à tirer de nouvelles bordés. Radio Zinzine, unique institution radiophonique basée à Aix-en-Provence,est plus que jamais remise en question. Privée d'antenne depuis le début du mois de mai 2011, la radio aixoise peine à rebondir. A la source du mal, une décision unilatérale du Conseil Général des Bouches-du-Rhône de suspendre ses aides à ce média local.

    En ligne de mir, l'appartement-studio mis à la disposition de l'association est promis à la vente. Situé sur le périphérique d'Aix - au 8 rue de la Molle -, le bien est sis dans un petit immeuble de trois étages que le Conseil Général de propriétaire transformerait bien en espèce sonante et trébuchante. A l'image d'un service public en déliquescence, les collectivités locales oeuvrent à se séparer des bijoux issues de nos familles. Prise dans cette sorte d'étau, Radio Zinzine tente de mettre en avant son importance sociale et par là de faire valoir son droit à exister. Peu enclin semble t-il à honorer ce type de prestations, le Conseil Général fait la sourde oreille, enclanchant sans péalable le mécanisme d'expulsion de son bien encombrant locataire.

    Subtil, le gestionnaire du dossier à classiquement suspendue la fourniture électrique de l'appartement pensant s'assurer dans l'opération du silence de la radio. Tel des zombies, les membres de l'association sont plongé dans le noir et doivent prendre acte de la situation dans la pénombre de ce début d'été. Si le plan du "CG" - ConseilGénéral - apparaît comme sans faille, les volontaires de zinzine serrent les rang pour protéger leur structure, défendre F.: l'unique salarié de l'association aixoise.

    Dans un brain storming de rigueur, les idées fusent, les réunions sont multilpiées. Poussé au rang de dissident,le tranquille collectif d'animateurs, d'artistes habitués à se donner sur la fréquence 88.1 se meut en une armée de l'ombre. Si l'association à de longue date pris l'aisance des combats, des coups dur, la privation de local s'impose comme une nouvelle forme d'agression. Recue en pleine face, ce dernier assaut pousse à envisager de nouvelles réponses. A cet effet, une cohésion de rigueur doit être maintenue au sein de l'équipe et par là une continuité des rencontres, des échanges en des lieux finit, pour des dates bien arrêté. Ainsi, au fil des réunions de crises annoncées par voie de courriel, sont construit les nouveaux épisodes de l'aventure radiophonique aixoise.

    Les premiers projets tombent, retenues par voie de vote autours d'assemblés génarales dont les effectifs oscillent de la quinzaine de personnes à la trentaine d'agents zinzine. A l'affut d'aide, de soutient, Radio Zinzine donne de nouveau de la voie par la grâce de T. ,patron du Bar le Sextius, situé sur le cours du même nom.  En effet, T. met depuis deux semaines à la disposition de Zinzine un espace au sein de son établissement, du reste véritable insitution des soirée aixoises. Bien rodée les "soirée du jeudi" permetent à la station alternative de poursuivre ses émissions tout en communiquant sur la situation de crise endémique. Comme une suite sonore, un passage de l'écran à la réalité venez partager jeudi prochain l'une de ses retransmission réalisée en direct depuis le Sextius sur le 88.1.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :