• Une belle camargaise

    Pendant ce temps là, quelque part en Camargue, un vaste mas attend le retour de ses maîtres. Malgré tous ses attraits, la propriété rupestre reste vide. Organisé sur une grande parcelle rectangulaire et plate, typiquement camarguaise, l'ensemble fut jadis agricole. Sous un solide roncier un des bâtiments asservi au travaux des champs est ruiné.

    L'espace habitation semble avoir été plus entretenu. Déjà devine-t-on la vocation en bastide de ce mas, caractéristique du phénomène de gentrification du delta rhodanien. Souvent, les bourgeois venu s'installer avaient du mal à tenir leur nouveau rang. Non que l'exercice de notabilité pastorale ne fut pas convainquant mais plutôt que la rudesse du climat, la solitude en découragèrent plus d'un. C'est à cheval que la sociabilité se gagnait. Plusieurs kilomètres assuraient un splendide isolement. 

    Comme une œuvre à achever, le mas fut réhabilité. Puis, une fois le projet achevé, la joie de l'embellissement passé, les maitres retournaient à la ville.

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

    Une belle camargaise

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :