• Visite au Pont de l'Arc - partie II

    Reprenons notre visite depuis le Pont de l'Arc qui, pour beaucoup, marque une véritable frontière entre Aix et la campagne formellement nommée "la barrière verte". Allons nous en rendre compte en prenant le Chemin du Viaduc qui passe devant le CREPS qui constitue une impressionnante propriété. En tournant avant le CREPS à droite Chemin de la Plaine des Dés on longe un temps le Creps où les terrains de sports et autres locaux satelittes abondent. En continuant la route, sur la gauche on aperçoit une ideuse tour de béton...

    Murée, sans fenêtre, cette édifice est comme abandonné, toujours du côté droit il y a un terrain dédié au dressage des chiens type Agylity-dog. Sur la gauche un vieux mur borde la route et une montée mène à une barrière où un permis de construire signifie d'un futur "Lotissement de la Guiramande" - 43°30'19.04"N -  5°26'41.70"E. Du reste, auparavant et jusqu'en 2008, se tenait là une ferme abandonnée, de taille modeste avec autour quelques pieds de vignes. Ce terrain  jouxte le complexe du Creps dont les terrains gazonnés s'étendent jusqu'aux premiers reliefs. Continuons la route et c'est le passage sous le pont de la voie ferrée. Immédiatement à gauche se trouve le Vallon du Coq qui en propriétés privée s'étend jusqu'au plus haut versant du Montaiguet... La route monte et sur la gauche le "Big mat" bien connu des bricoleurs, on y vend des matériaux de construction.

    Plus loin, sur la gauche un petit parking rustique fait de terre permet une halte sympa avec en bordure des containers à disposition - 43°30'00.74"N  5°26'35.85"E. Au fond du parking un chemin s'enfonce serré entre les propriétés privées dont on devinne les origines modestes. Il y a là et plus largement dans le secteur, cottoyant les luxueuses demeures, nombre de cabanons améliorés au fil du temps depuis les vacanciers venus d'Aix jusqu'à leurs descendants demeurant en ces lieux à l'année. Si l'on suit ce chemin l'automobile se heurte à une barrière type DFCI - 43°29'58.90"N - 5°26'44.59"E. Au-delà de cette limite la piste est une route dédiée aux pompiers et aux agents, souvent de jeunes retraités volontaires, chargés de veiller à la non inflammation des massifs.

    Le chemin, au-delà de la barrière, devient moins lisse. Sur la droite un chemin secondaire, comme une fourche, déssert une très luxueuse propriété à l'état de chantier. La piste DFCI pour sa part est bordée pour un temps de grillages et bientôt celle-ci se sépare en deux tronçons.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :