• VISITE D'AIX NORD 1/1

    La visite du pays d'Aix-en-Provence comprend nécessairement une visite des secteurs de Puyricard, Venelle, Meyrargues ou encore de celui de Peyrolles. L'accès se fait de façon général par l'autoroute A51 dont le point de départ symbolique se situe à hauteur de la caserrne de pompiers d'Aix-en-Provence nommée La Chevalière. Les chevaliers du feu sont installés dans la zone depuis une trentaine d'année et jouissent d'un positionnement idéal pour des interventions à tout endroits dans la ville. Le quartier de la Chevalière relève d'une grande impasse borné d'une part par l'autoroute et d'autre part par le Vallon de Bagnol. Côté autoroute on remarquera au flan de la nouvelle aire de lavage auto une imposante bâtisse abandonnée de longue date et mûrée depuis environs deux ans. 

    L'autoroute se poursuit par une courbe bien connue des véhicules prioritaires et maintes fois nommées dans les rapports d'accidents. Un garage spécialisé dans les véhicules tout-terrain est à présent caché derrière une imposante rangée de béton qui assure une protection efficace contre tous ces véhicules poussés hors de la route. Plus loin, la petite sortie Puyricard déssert aussi un retour sur Aix-en-Provence à l'aplomb du célèbre site gaulois d'Entremont. Revenons sur l'autoroute pour passer devant une aire de service pitoyable qui n'est rien de plus qu'une contre-allée avec une pauvre borne SOS le plus souvent vendalisée. Plus loin, une sortie annonce Saint Donnat, on remarquera sur la droite de la sortie une mini-base DDE destinée à recevoir les stocks de sel hivernaux. Cette isthme en bord de chaussée marque l'empreinte de l'autoroute au-delà de son simple tracé tout comme cette maison, un peu plus loin sur la droite qui flotte telle un bateau fantôme.

    La demeure est comme collée à l'autoroute et seul le grillage réglementaire marque le sens des deux espaces. La construction de l'édifice remonte aux années 1930/1940 avec un bâti sur deux niveaux : le bas étant reservé au garage, aux ateliers et le haut à l'habitation. Au devant un jolie escalier permet l'accès depuis le jardin qui est vaste et arborhé de platanes cinquantenaires. Au dehors le mobilier de jardin est fantastique et permet une lecture inédite des rebus de l'autoroute. En effet, des tertres de détritus d'origine routière sont disposés et donnent au lieu un caractère lunaire. Les agents DDE ont fait de cette demeure une base arrière, un lieu pour le stockage des objets errants sur les chaussées, un abris pour les véhicules de services les moins usités. A cela s'ajoute un large assortiment de mobilier routier mise au rebut et dont les flêches, les signaux n'indiqueront plus jamais rien.

    Un temps un hors-bord ravagé par sa chutte à grande vitesse a encombré le devant du beau portail qui à l'origine autorisait une sortie par l'autoroute. L'intérieur de la demeure à souffert des maux classiques de maisons qui laissées sans maitre qui promisent à un asservissement routier. On devine un interieur spacieux et confortable avec au sol de jolies fresques posées sur des carreaux ciments. Côté autoroute un balcon domine, clôt en l'une de ses faces par un vitrage qui tagué apparait fort bien depuis l'autoroute. Plus loin sur l'autoroute la sortie Les Platannes puis Venelles et enfin Meyrargues...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :