• Chez Mitsi à l'Estaque

    Si vous voulez faire quelque choses d'utile portez votre masque en toute situation. N'oubliez pas que lorsque vous ne portez pas votre masque vous entraîné d'autres personnes à faire la même chose. Si demain tous le monde porte le masque pendant deux à trois semaines nous pouvons nous en sortir. Faites passer le message. 

    Dans les hauteurs de l'Estaque, deux petites habitations sont en ruine. Organisées sur une crête, la vue sur la Méditerranée y est imprenable. Cette vision du large est certainement ce qui a séduit la propriétaire : Mitsi. Surnommée par certain la "poupée", cette femme avait passé une partie de sa vie aux Etats-Unis. Là-bas elle tourne avec Maurice Chevalier comme danseuse contorsionniste art qu'elle à apprise à l'école du cirque dans l'est de la France.

     

    Partis là-bas avant la seconde guerre mondiale avec son mari, elle en reviendra sans le sous ni mari. Tout juste peut elle compter sur cette petite maison perchée acquise avec son américain de mari. Si la vue est superbe, l'isolement est également très important d'autant plus que Mitsi ne dispose pas d'automobile.

     

    Retirée dans son bien, Mitsi décède vers les années 2000. Après cela nul ne viendra revendiquer la propriété pas même un oncle d'Amérique. Son mari ne reviendra jamais en France et décédera en Californie quelques années plus tard Un incendie à finit de ruiner l'une des deux bâtisses tandis qu'un couple de sans domicile fixe roumains s'est installé dans le jardin. Ayant mobilisé une caravane laissée là, offerte à l'époque par le député Henri Jibrayel à Mitsi, construit une petite cabane, ce couple s'est implanté de façon durable sur ce petits morceau de terre oublié. Suite à une violente dispute, les squatters sont chassé .

    Chez Madame Couche à l'Estaque

    Chez Madame Couche à l'Estaque

    Chez Madame Couche à l'Estaque

    Chez Madame Couche à l'Estaque

    Chez Madame Couche à l'Estaque

    Chez Madame Couche à l'Estaque


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :