• HÔTEL ABANDONNE : LA N7 A LA GRANDE EPOQUE

    Faites une halte braves travailleurs, plantez ici votre tente, poussez plus loin la porte d'un hôtel en pied à terre bitumineux. La fleur au fusil, les couples en familles se pressaient alors tout au long de la Nationale Sept. Mythique, la voie à peu à peu perdue de son aura, reléguée à un rang secondaire au profit du réseau autoroutiers.<o:p></o:p>

    Comme des vestiges, de nombreuses stations-services finissent de rouiller : devenues inutiles. Pour certaines, une reconversion en boulangerie, en habitation s'est imposée mais la plus-part finirons éparpillées en mille morceaux, emportées par mont et par vau.<o:p></o:p>

    0<o:p></o:p>

    Comme un naufragé, ce petit hôtel du sud de la France aux charmes désuets affiche son complexe d'abandon, les stigmates laissés par tous ses passagers-clandestins. <o:p></o:p>

     

    L'entrée du parc
    Luminaire de style
    Panneau recyclé
    Enseigne façon monogramme
    Un bel édifice
    Amas de cintres
    Au coin du feu
    Le lobby
    Wc
    Objets et bâtis décomposés

     

    N7 : l'experience du solaire
     
    Les WC abdiquent
    Le pass du restaurant
    Côté cours
    Une dépendance rustique
    Bac à fleurs géant
    Le coin barbecue
    Rentré du mazout en 1998
    Côqueterie du parc

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :