• Dans une petite rue anonyme du quartier, une maison abandonne que seul des jeunes du quartier ont su démasquer. Cette propriété fragment d'un ensemble qui fut beaucoup plus vaste, garde en héritage une imposant allé planté en arbre. Traditionnel des grande bastide, le dispositif végétal ne dessert plus qu'une maison annexe. Déserté par ses propriétaire la demeure au nom de plante est depuis devenu le théâtre des jeux nocturnes et autres soirées des jeunes du quartier. Il faut dire qu'un portillon discret permettait de se faufiler aisément dans la place. Des écriteaux ont récemment été mis en place pour décourager les importuns.

    Du rififi à Beauregard

    Du rififi à Beauregard


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique