• Le long des autoroutes, à intervalle régulier, de massifs portails permettent d'envisager les opérations de secourt. Du côté d'Eguilles, un accès a été condamné, victime de son succès, la petite voie goudronnée était utilisée comme aire de largage à déchets.

    Desserte de secourt autoroutière condamnées

    Desserte de secourt autoroutière condamnées

    Desserte de secourt autoroutière condamnées

    Desserte de secourt autoroutière condamnées

    Desserte de secourt autoroutière condamnées

    Desserte de secourt autoroutière condamnées

     


    votre commentaire
  • Un faible tirant d'eau marque la frontière entre milieu urbain ordonné et zone d'autonomie plus si temporaire que cela. Là-bas le squatte Vilémus vis ses derniers mois, déjà les petits taquets colorés planté en terre indique la mise en chantier futur. Juste avant la rivière une dépendance en garage ravagée en abime dans la rivière luis un bidon de produit vaisselle qui formalise l'espace lavage des occupants de Vilénius.

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground

    L'impasse lacustre au coeur de l'underground


    votre commentaire
  • De tous les quartiers en construction à Aix-en-Provence, celui de Valcros est à n'en point douter un cas de longue gestation. Il aura déjà fallut un temps considérable pour rendre cet espace sous la forme d'un quartier dicible. Heureusement, les voies autoroutières et ferroviaires ont donné de premier éléments pour délimiter un périmètre cohérent.

     

    C'est pourtant juste derrière la voie ferrée, pour le moment au singulier, que les premiers éléments de la vaste zone d'activité envisagé sont enfin sortie de terre. L'impasse de Piboul a oublié son sanatorium avec sa vaste piscine de béton au long de la voie ferrée depuis que l'imposant siège de la compagnie Orange à pris sa place. Comme souvent dans ce type d'implantation, le terrain est resté très longtemps en friche propriété du groupe "canton 25".

     

    Déjà imagine-t-on les longue tractations pour aboutir. Non loin, l'enseigne automobile Tesla est en place dans une impasse rural devenue rue. De l'autre côté de la voie ferré, le Hameau des Martély qui fut construit pour résorber le phénomène de bidonville - notamment en lieu et place de l'actuel Casino Partouche - vis ses dernières années.

    Valcros : Stigmates d'une longue gestation

     

    Les familles établies de longue date sont progressivement relogées dans le parc de logement HLM. Dès lors les maison sont murées jusqu'au prochain départ. Sur la dizaine de logements disponibles à l'origine seul deux ou trois sont encore habités. Ce dernier groupe d'habitants restent très attaché au petit hameau qui parfois les a vu naitre. Juste de l'autre côté de la route un vaste espace en friche est depuis quelques temps un immense chantier.

     

    Les terres du château Lou Deven sont excavées au plus profond, des routes sont tracées pour un espace futur dédié au nouvelle technologie. La bastide de l'ancien petit maitre aixois Joseph Milon n'est plus qu'une ruine branlante.

     

    Un camp de rum est encore en place, outil de spéculation classique, jusqu'au dénouement finale. Non loin, le Golf d'Aix-en-Provence reste dans l'expectative, dans la hâte de l'arrivée de nouveaux voisin plus réceptifs au champ golfique. En contre-bas la propriété ruinée de la Fayat est une pièce de choix tout comme la ferme D... actuellement squattée par des rum. Quant au terrain de sport et ses installation, il reste une réserve foncière de choix pour la municipalité.

    Nos autres articles sur Valcros

    LA PATERNITE DU QUARTIER VALCROS 06.2010

    LES PETITES SOEURS DE VALCROS 12.2010

    LA MISE EN QUARTIER DES VALCROS 10.2012

     

     

     


    votre commentaire
  • Dans un petit chemin discret qui serpente non loin des voies rapides, une maison attire l'œil par sa décoration des plus originales. Dans le vaste jardin s'étale, exposé, des milliers d'objets collectés par la propriétaires des lieux au gréé des poubelles. Cette petite dame au regard pétillants multiplie les installations sur différents support. Parfois les objets sont placés au plus haut des arbres. En retrait un groupe d'animaux veillent au grain. Le mouton toise le  visiteur près à en découdre tandis que deux chèvres semblent assurer ses arrières.   


    votre commentaire
  • (ICI)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires